Prévention

Depuis 2010, Entr’AIDSida s’est vu dans l’obligation de redéfinir ses missions et son champ d’action. Certaines missions ont donc été abandonnées, faute de moyens financiers et humains suffisant pour les réaliser. D’autres ont été maintenues, renforcées voire créées.

Prévention auprès des Femmes :

Sur le plan de la transmission du VIH et des IST lors de rapports sexuels, les femmes présentent une vulnérabilité plus importante que les hommes (zone muqueuse plus exposée, fragilité des parois vaginales, concentration du virus plus importante dans le sperme…). Mais cette vulnérabilité plus connue chez la femme ne se limite pas au seul facteur physiologique. Des facteurs d’ordre socio culturels sont très souvent évoqués pour en expliquer les raisons. En effet, la culture ou la religion, la peur de paraître trop exigeantes et de diminuer ses chances de séduction, la perspective d’une séparation et de la solitude qui s’en suit ou encore le sentiment de ne pas être concernées par le VIH après de longues années de vie conjugale les poussent parfois à faire un choix pouvant mettre leur santé en péril. De plus, trop de femmes subissent de multiples situations de violence, à commencer par la violence dans le couple. Ce phénomène ne peut qu’accentuer les fragilités des femmes dans leur construction d’une stratégie personnelle de protection face au risque. Notre travail consiste donc à favoriser les comportements préventif des femmes par de l’information et la distribution de matériel de prévention. Il cherche également à promouvoir le préservatif féminin et les avantages qu’il comporte. Enfin, il vise à libérer la parole des femmes sur leur sexualité et leur vie affective, quel que soit leur statut sérologique.

Objectifs :
Informer les femmes sur les risques liés aux infections par le VIH/SIDA, les hépatites et Infections Sexuellement Transmissibles.
Promouvoir l’utilisation du préservatif féminin.
Accompagner les femmes séropositives dans leur quotidien et leurs démarches liées à la maladie.
Ouvrir des espaces de parole et d’échange sur la sexualité et la vie affective.

Prévention en direction des personnes homo-bisexuelles :

La prévention auprès des personnes homo-bisexuelles est une nécessité en matière de prévention des risques liés aux infections par le VIH, les Infections Sexuellement Transmissibles et le virus des hépatites. Outre le fait que les politiques de santé publiques font de ce public une priorité en matière de lutte contre le Sida, les chiffres en Limousin parlent d’eux-mêmes. Les contaminations sont importantes et représentent chaque année non loin de 50% des nouveaux cas d’infections par le VIH en Limousin. La lutte contre le Sida est historiquement rattachée à l’homosexualité du fait de la forte mobilisation de cette population au début de l’épidémie et de la forte proportion de personnes touchées. Ce phénomène encourage les stigmates et les discriminations autour de cette population qui s’éloigne pour une partie de tout ce qui peut toucher de près ou de loin à la lutte contre le Sida. Le préservatif devient alors un outil critiqué et des pratiques à risque voire « déviantes » (ex : bare backing) se développent. Nos équipes sont présentes sur le terrain afin de distribuer du matériel de prévention et ouvrir des temps d’échange et des espaces de dialogue en direction de ce public. De nombreux lieux spécialisés sont couverts par nos actions sur l’ensemble de la région (bars Gay, lieux de drague extérieurs, saunas…). La création d’un collectif LGBT (le C2L) dont fait parti notre association vient renforcer cette dynamique partenariale.

Objectifs :
Limiter les pratiques à risques en développant des actions de proximité.
Développer de nouveaux partenariats.
Ouvrir des espaces de parole et d’échange sur la sexualité et la vie affective
Lutter contre les discriminations et l’homophobie.
Remobiliser les acteurs (institutionnels, politiques, associatifs…).

Prévention auprès des jeunes :

Suite à l’obtention de son « agrément Education Nationale » en 2000, notre association intervient dans plusieurs établissements scolaires de la région (collèges et lycées) sur la thématique de l’éducation à la sexualité et à la vie affective. Des actions sont également développées dans d’autres structures accueillant ce public (FJT, foyers éducatifs et structures PJJ…) ou au cours de manifestations diverses (soirées étudiantes, festivals…). De nombreux partenariats sont établis (PIJ/BIJ, Maison des Adolescents…) et facilitent notre approche du public ainsi que le développement de projets spécifiques. Depuis 2011, notre association forme de futurs intervenants en Education à la Sexualité (infirmière scolaires, enseignants, travailleurs sociaux…) en partenariat avec le Rectorat et l’Inspection Académique.

Objectifs :
Mettre à jour les connaissances des jeunes sur le VIH, les IST et les hépatites.
Travailler sur les représentations des jeunes de la sexualité en favorisant l’expression.
Faire connaître les ressources d’information, d’aide et de soutien
Développer l’esprit critique vis-à-vis des stéréotypes dans le but de lutter contre les discriminations.
Aider les équipes (établissements scolaires notamment) à mettre en place des projets d’éducation à la sexualité et à la vie affective dans leurs établissements.

Prévention auprès des personnes handicapées :

Le travail que nous effectuons auprès de ce public occupe de plus en plus de place au sein des actions de l’association et constitue un véritable objectif que nous défendons et continuerons de défendre au fil des années. Cette information sur la vie affective et sexuelle en direction des personnes handicapées s’inscrit avant tout dans un contexte législatif fort (loi du 4 juillet 2001, du 2 janvier 2002, du 11 février 2005). Notre méthodologie d’intervention est basée sur la mise en place de séances favorisant l’expression des résidents (séances d’éducation à la sexualité) mais également des équipes (temps d’échanges, formations), parfois avec l’aide d’outils adaptés (photo langage ou autres techniques d’animations). Notre association intervient au sein de différents établissements (foyers de vie, ESATH, IME, MAS…) à la demande des équipes de direction et/ou des équipes éducatives. Elle effectue également des suivis individualisés dans le cadre de projets éducatifs personnalisés.

Objectifs :
Redéfinir la place de la sexualité des personnes handicapées au sein de l’institution.
Aider les équipes éducatives à mettre en place un dialogue, une écoute, un accompagnement des personnes handicapées sur leur sexualité et leur vie affective.
Apporter aux résidents des connaissances sur leur corps et ses fonctionnalités, les enjeux d’une relation à l’autre et les pratiques à risques afin de favoriser des attitudes de responsabilité individuelle et collective.

Prévention «Grand Public » :

La prévention « Grand Public » est moyen efficace de sensibiliser la population générale à l’infection par le VIH/SIDA et de lutter contre un phénomène de relâchement collectif quant aux pratiques préventives. C’est aussi une opportunité de lutter contre les effets pervers d’une prévention ciblée sur des publics précis, ce qui encourage la stigmatisation autour de la séropositivité. Les actions « Grand Public » sont aussi l’occasion de donner la parole aux malades, de les associer à l’élaboration des programmes afin de lutter contre les discriminations qui les touchent. Notre association participe tous les ans à la Journée Mondiale de Lutte contre le Sida et le Sidaction. Elle organise des actions en région (campagne d’été, prévention en entreprise, semaine « coup de poing »…) et participe à des manifestations en dehors (ex : Solidays).

Objectifs :
Mettre en place des actions de prévention et de sensibilisation sur l’ensemble de la région.
Diffuser des informations sur le VIH, les IST et les Hépatites validées scientifiquement.
Mettre à disposition et communiquer sur les outils de prévention.
Identifier et faire connaître l’ensemble des besoins des personnes touchées par le VIH, les IST et/ou les hépatites.
Promouvoir l’existence de l’association et les missions qu’elle développe.

Promotion du dépistage :

Depuis l’arrivée du plan de lutte contre le VIH 2010/2014, le dépistage est au centre des discours de prévention. De nouvelles stratégies font leur apparition (prévention combinée) et de nouveaux outils sont à la disposition des associations de terrain (Test Rapides d’Orientation Diagnostique). Entr’AIDSida assure une mission de promotion du dépistage sur la région, en partenariat avec les structures compétentes (CDAG, CIDDIST). Elle propose également la possibilité de faire un test dans ses locaux mais également en dehors au travers d’actions spécifiques à l’aide des TROD.

Objectifs :
Informer la population de l’existence de « plateformes » de dépistage sur la région et les modalités de réalisation d’un test.
Mettre en place des actions de dépistage décentralisées et non médicalisées à l’aide des TROD.
Communiquer autour du Traitement Post Exposition.

Participation aux travaux du Pôle de compétences de Education Pour la Santé du Limousin (PEPS) :

Depuis la fin de l’année 2005, l’association s’investi au sein du PEPS dont le rôle est de renforcer la concertation avec les décideurs mais également de structurer le champ de l’Education et le Promotion Pour la Santé au service des différents acteurs de la région. Quatre axes sont développés au sein du PEPS : un axe documentation, formation, méthodologie de projet et communication. Notre équipe participe donc à la mise en place de formations spécifiques (module de base en Education Pour la Santé, Handicap et sexualité…) et propose du conseil méthodologique sur site (aide au montage de projets).

Objectifs :
Participer aux réflexions et aux travaux du PEPS
Développer l’offre de conseil méthodologique

Information auprès des futurs professionnels :

L’association intervient en direction de futurs professionnels du secteur médico-social (travailleurs sociaux, infirmier(e)s, aides soignant(e)s…) dans le but de les sensibiliser au VIH/SIDA et aux hépatites. Ces interventions sont l’occasion d’échanger autour des problématiques rencontrées par les personnes malades et du positionnement professionnel qu’il est nécessaire d’adopter.

Objectifs :
Sensibiliser les futurs professionnels du secteur médico-social aux problématiques liées à l’infection par le VIH/SIDA et le virus des hépatites.